Le réseau FRCRnet

Le réseau national de recherche en ophtalmologie dédié à la rétine

 

 

> Mot du Coordonnateur

> Présentation

> Objectifs et missions

> Organisation

> Les expertises scientifiques

> Les atouts du réseau

> Les centres du réseau

> Contact

 

 

Mot du Coordonnateur

 

Le réseau français de recherche clinique rétinienne (French Retinal Clinical Research network, FRCRnet) est construit à partir d'un effort coordonné de quatre départements d'ophtalmologie de France, chacun avec une expertise spécifique dans les maladies rétiniennes chroniques.

 

Il regroupe des unités de recherche clinique et de soins du Centre d'Investigation Clinique 1423 et du Centre Hospitalier National des Quinze-Vingts, du Centre des maladies rares des Hôpitaux de Strasbourg, des services cliniques des Hôpitaux de Dijon et de l'Hôpital Lariboisière. Le réseau est organisé en quatre thèmes : la rétinopathie diabétique (Lariboisière), les maladies rares de la rétine (Quinze-Vingts et Strasbourg), la dégénérescence maculaire liée à l'âge (Dijon) et l'imagerie à haute résolution (Quinze-Vingts). Les coordonnateurs de chacun de ces groupes de discussion ont une solide expérience du travail collaboratif, en particulier dans les essais cliniques multicentriques. L'expertise combinée et internationalement reconnue du réseau englobe la recherche préclinique, les soins médicaux, la génétique et la thérapie génique, la conception d'études cliniques, l'imagerie haute résolution et la gestion de réseaux.

 

Le réseau FRCRnet vise à renforcer la visibilité internationale de ses composants grâce à des études multicentriques innovantes, afin de fournir de nouvelles connaissances physiopathologiques, la validation de nouvelles méthodes diagnostiques ou thérapeutiques et / ou la médecine factuelle pour de nouveaux traitements préventifs et curatifs des maladies chroniques de la rétine, domaine de la médecine en évolution rapide.

 

Pr Michel PAQUES

 

 

Réseau de recherche sur la rétine

 

L'ophtalmologie est une spécialité particulièrement confrontée aux défis de la santé publique, et qui est au cœur des développements de la médecine de précision. En effet, l'œil concentre dans un petit volume un grand nombre de types cellulaires dont les interactions reflètent la complexité de nos interactions avec le monde. Les mécanismes à l'origine de déficits visuels chroniques (liés au vieillissement, au génome, au métabolisme, à l'inflammation ...) imposent donc une stratégie multidisciplinaire de prise en charge des maladies. La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la cause la plus fréquente de perte de vision, et malgré les progrès dans le traitement de la forme humide de la DMLA, de nombreux patients, notamment souffrant de la forme sèche, n'ont pas de solution thérapeutique. L'œdème maculaire diabétique est une cause de cécité en augmentation. Les dystrophies rétiniennes sont une constellation de maladies génétiquement déterminées, le plus souvent non traitables affectant fréquemment de très jeunes patients.

En ce qui concerne la thérapie, les progrès thérapeutiques observés au cours des dix dernières années, tels que les anti-VEGF, permettent une réadaptation visuelle efficace, mais leur coût impose une évaluation rigoureuse de leurs avantages cliniques et sociétaux. De plus, l'œil a un fort potentiel en tant que marqueur de la santé générale et pour la validation de nouvelles thérapies telles que les biothérapies. Les exemples de l'imagerie à très haute résolution et de la thérapie génique RPE65 en sont l'illustration.

 

Au fil des années, les spécialistes français de la rétine ont initié une coopération au sein de différents réseaux (Fédération France Macula, Club Francophone des Spécialistes de la Rétine, regroupant plus de 1000 spécialistes de la rétine) qui sont devenus des lieux d'échange d'idées et une source majeure d'information médicale régulière.

 

Le réseau FRCRnet, premier réseau labélisé ANR de recherche clinique en ophtalmologie en France, se propose participer à cette collaboration. Il a été fondé en Novembre 2017, sous la coordination du Pr Michel Paques, et co-coordination du Pr Catherine Creuzot-Garcher. Il s’adresse essentiellement aux maladies de la rétine et aux domaines médicaux associés. Le réseau, volontairement de taille limitée dans sa configuration intiale, regroupe 27 centres d’investigation et s’organise autour des pathologies de la rétine suivantes :

 

  • La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age
  • La Rétinopathie Diabétique
  • Les Maladies Rares de la rétine
  • L’Imagerie Haute Résolution

 

 

Expertises en ophtalmologie

 

FRCRnet a été labélisé par F-CRIN (French Clinical Research Infrasructure Network) au 1er Septembre 2018.

 

Objectifs du réseau FRCRnet

 

Le réseau a pour ambition de tisser un maillage national d’investigateurs cliniques afin d’accroître la visibilité internationale de la France dans le domaine de la recherche clinique en ophtalmologie.

  • Développer une organisation collaborative nationale autour des pathologies de la rétine et fédérer les investigateurs autour d’objectifs scientifiques communs
  • Favoriser la recherche académique en ophtalmologie en initiant des projets de recherche originaux
  • Promouvoir des projets et outils diagnostiques innovants
  • Homogénéiser les pratiques et former les investigateurs

 

Groupe d'experts en ophtalmologie

 

Comité de pilotage (Management Board)

Board d'experts FRCRnet

 

Comité scientifique

 

Un comité scientifique indépendant est chargé de l'évaluation régulière de l'activité et de la stratégie du réseau FRCRnet.

Il est composé des experts suivants:

  • Dr Jordi Monés (DMLA)
  • Dr Reiner O Schlingemann (rétinopathie diabétique)
  • Dr Veronika Vaclavik (maladies rares)
  • Dr Ethan Rossi (imagerie haute résolution)

 

Domaines scientifiques

 

 

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age

(DMLA)

La DMLA reste la première cause de malvoyance en France au-delà de 55 ans et un des premiers postes de dépenses de santé en raison du coût des injections intravitréennes d'anti-VEGF. Au niveau du réseau FRCRnet, le groupe de travail DMLA est fortement impliqué dans les réseaux européens de recherche épidémiologique, en particulier sur le vieillissement.

 

Il comprend à l'heure actuelle 9 centres (Dijon, Bordeaux, Montpellier, Lyon, Créteil, Rouen, Grenoble et Paris – CIL, Fondation Rothschild, Toulouse).  Le groupe de travail DMLA entretient également des liens étroits avec un réseau de cliniciens également soutenu par le Club Francophone des Spécialistes de la rétine et la fédération française de la macula.

 

Certains centres français (Dijon, Créteil, Bordeaux) participent à des études épidémiologiques européennes (consortium E3).

La Rétinopathie Diabétique

(RD)

Tout comme la DMLA, la rétinopathie diabétique constitue un enjeu majeur en termes de santé publique car elle est l’une des principales causes de cécité chez les sujets jeunes et son incidence va croissant dans le monde. C’est pourquoi le réseau FRCRnet a formé un groupe de travail autour de la Rétinopathie Diabétique impliquant étroitement diabétologues et ophtalmologues.

 

Il comporte à ce jour 14 centres (Dijon, Saint-Denis de La Réunion, Bordeaux, Strasbourg, Nantes, Pointe-à-Pitre, Besançon, Nice, Reims, Rouen, Toulouse –Clinique Honoré Cave et Hôpital Purpan- et Paris –Lariboisière, CHNO des Quinze-Vingts).

 

Ce groupe de travail développera des études multicentriques sur l'évolution de la rétinopathie et sur l'évaluation de traitements innovants. Une première étude portera sur l'évaluation d'une nouvelle procédure de photocoagulation par laser dans la rétinopathie diabétique avec œdème maculaire sévère.

Les Maladies Rares de la rétine

(MR)

Ce groupe est rattaché à un réseau de spécialistes des maladies rares de la rétine, comprenant un centre d'investigation clinique (CHNO des Quinze-Vingts), trois centres de maladies rares (Quinze-Vingts-Fondation Rothschild-Créteil-, Montpellier et Strasbourg), un centre de recherche génétique à l'Institut de la vision et à Strasbourg. Les centres participants ont été impliqués dans plusieurs projets nationaux.

 

Ce groupe de travail est fortement intriqué avec SENSGENE, un réseau dédié à l'amélioration des soins et de la prise en charge des patients atteints de troubles ophtalmiques héréditaires (www.sensgene.com/). Ce réseau a été créé en 2010 et comprend plus de 10 centres cliniques et de recherche en France. Ces missions sont réparties en quatre objectifs principaux : guider les patients et les professionnels de la santé, développer des stratégies diagnostiques cliniques et moléculaires efficaces, faciliter l'accès aux soins médico-sociaux, permettre la mise en place de nouveaux essais cliniques, accès à tous les patients en France.

 

Le groupe de travail sur les maladies rares a également des liens étroits avec le réseau de référence européen (www.sensgene.com/the-ern-eye-project).

L’Imagerie Haute Résolution : un outil diagnostique transversal et innovant.

(IHR)

L’imagerie Haute Résolution de la rétine est un ensemble de technologies optiques permettant d'observer individuellement les cellules rétiniennes, et à ce titre offre une expertise transversale incontournable pour le diagnostic de la plupart des maladies affectant la rétine. Les membres de ce groupe de travail ont à disposition une caméra permettant une imagerie augmentée par l'optique adaptative.

 

A ce jour, 9 centres du réseau FRCRnet répondent à cette caractéristique (Bordeaux, Besançon, Montpellier, Versailles, Caen, Grenoble, et Paris – CHNO des Quinze-Vingts, Lariboisière, et la Pitié-Salpétrière). Le groupe de travail Imagerie Haute Résolution est le socle commun à toutes les expertises ophtalmologiques du réseau.  L'imagerie par optique adaptative devrait s'intégrer progressivement dans la plupart des études portées par F-CRIN ce qui en renforcera leur excellence scientifique; aucun autre pays dans le monde ne dispose en effet d'un tel réseau d'imagerie à haute résolution. 

 

Ce groupe de travail va également interagir avec les autres composantes F-CRIN, en particulier dans le domaine des maladies vasculaires et inflammatoires. Depuis 2014, 3 centres du groupe cible d'imagerie haute résolution (Quinze-Vingts, Versailles, Salpêtrière) explorent les modifications fines des vaisseaux rétiniens dans les maladies cardiovasculaires. Le groupe d'imagerie haute résolution est en étroite interaction avec le groupe PARIS et collabore également avec d'autres centres européens de maladies rares (Maladie de Fabry à Garches et Florence, amylose au Kremlin-Bicêtre, rétinopathie pigmentaires à Tübingen).

 

Plus d'informations, consultez notre page sur l'imagerie haute résolution.

 

 


Atouts du réseau FRCRnet

 

  • Un guichet unique, accessible aux porteurs de projets, qui centralise les demandes, les budgets et les procédures.
  • Un réseau national de centres investigateurs, en métropole, en Guadeloupe, en Martinique et à la Réunion.
  • Un réseau d’excellence de recherche clinique dans les maladies de la rétine, garant de pratiques harmonisées et d’équipes de recherche performantes continuellement formées (BPC, échelles d’évaluation…)
  • Un accès privilégié à l’Europe via F-CRIN et ECRIN. ECRIN (European Clinical Research Infrastructure Network - infrastructure européenne de recherche clinique) est une organisation à but non-lucratif qui facilite la préparation et la mise en œuvre d’essais cliniques multinationaux en Europe. 

Pour chaque projet, le réseau peut réaliser les actions suivantes :

  • Constituer un board d'expert
  • Contribuer à la rédaction des documents de l’étude,
  • Identifier les centres investigateurs
  • Aider sur les aspects administratifs et financiers
  • Former les équipes de recherche
  • Participer à la coordination opérationnelle de l’étude
  • Suivre le recrutement
  • Analyser les résultats
  • Favoriser la valorisation (rédaction, brevets)

 

Centres d'investigation clinique du réseau

27 centres d'investigation clinique en France

 

Les centres affiliés au réseau signent une charte d’engagement qui comprend :

  • Prendre connaissance de l’ensemble des informations diffusées par le bureau coordonnateur de FRCRnet et être réactif aux sollicitations de celui-ci
  • Garantir l’excellence du centre d’investigation
  • Assurer la formation et la qualification des équipes de recherche locales
  • Identifier un interlocuteur réseau dans le centre, afin d’assurer le suivi des essais en cours et le support aux démarches administratives et financières
  • Participer à l’harmonisation des procédures avec les autres centres et suivre les procédures du réseau

 

Par ailleurs, les centres bénéficient du soutien de FRCRnet pour :

  • Initier de nouveaux projets de recherche
  • Avoir accès aux formations proposées par le réseau
  • Etre impliqués de façon régulière sur des essais cliniques mettant en visibilité leur activité
  • Etre informés des appels à projet dans le domaine des pathologies de la rétine
  • Favoriser le recrutement en mutualisant les expériences avec les autres centres du réseau
  • Bénéficier d’un support dans l’évaluation des coûts des recherches dans le cadre des recherches multicentriques (grille harmonisée entre les centres)

 

Contact

 

Pour toutes questions, merci d'utiliser le formulaire de contact.

 

Pr Michel Paques
Tél. 01 40 02 14 30
Centre d'Investigations Cliniques 1423
CHNO des Quinze-Vingts& Institut de la Vision
28 rue de Charenton
75 012 Paris, France

 

Pr Catherine Creuzot-Garcher

Tél. 03 80 29 51 73

CHU de Dijon,

14 Rue Paul Gaffarel,

21000 Dijon, France

 

 

 

 

 

 

Français